Comptoir des sciences 7/11/2022

Intervenante : Mme Anne Pallarès, Maîtresse de conférences à l’Université de Strasbourg, Laboratoire ICube

Pour le comptoir des sciences, les élèves de spécialité Physique – Chimie ont pu échanger avec une actrice de la recherche scientifique, Mme Anne Pallarès.

Elle a expliqué son parcours d’études pour parvenir au poste de Maîtresse de conférence au sein de l’Université de Strasbourg, depuis son DUT de méthodes physiques jusqu’à son doctorat orienté dans le domaine du nucléaire.

Après un post-doctorat en Allemagne et un poste d’assistante d’enseignement et de recherche, elle postule à l’Université de Strasbourg. Elle oscille entre ses travaux de recherche sur les mesures optiques et acoustiques de la turbidité des eaux au sein du laboratoire ICube, rattaché au CNRS, et les cours qu’elle assure au sein de l’Université en Mathématiques et Physique.

Ses recherches l’ont amené à publier dans des revues scientifiques, à voyager pour présenter ses travaux lors de conférences et à travailler pour des entreprises comme SUEZ.

Elle a expliqué que son travail n’était jamais routinier et se faisait en équipe avec des collaborateurs aux compétences variées et complémentaires tels que les ingénieurs de recherche, les chargés de recherche, les techniciens, les stagiaires, les doctorants et les personnels administratifs.

Nous remercions Mme Anne Pallarès d’avoir pris de son temps pour partager sa passion pour son métier.

De nouvelles perspectives sur les choix d’orientation post-baccalauréat vont germer dans l’esprit de nos chercheurs en herbe après cette rencontre !

Paroles d’élèves

Arthur

« C’est par la persévérance et la curiosité que Mme Pallarès a gardé foi en ses projets malgré les obstacles »

Blanche

« Elle n’avait pas prévu de faire des études aussi longues mais encouragée par ses amis, elle a fini avec un doctorat (BAC + 8) »

Gabriel

« J’ai beaucoup appris grâce à cette visioconférence. Elle a démenti certains préjugés sur le monde scientifique : on ne travaille jamais tout seul dans son laboratoire et on ne fait pas toujours la même chose »

Thomas

« Les études scientifiques sont dures et il faut de la motivation »