Les EPI au collège

Pourquoi les E.P.I. ?

La dernière réforme du collège a instauré les E.P.I. (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) comme passage obligé de la vie d’un collégien. Cette démarche leur offre la possibilité de travailler sur un projet concret, engageant plusieurs disciplines, et de le défendre par un oral. Cette pédagogie particulière les entraîne ainsi aux grands oraux qui les attendent, dans le cadre scolaire (baccalauréat) puis professionnel.

A qui s’adressent les E.P.I. ?

Cette réforme met en projet le cycle 4, qui compte les niveaux de 3e, 4e, et 5e. Même si la conception du projet et la préparation d’un oral ne s’applique que sur ces classes, cette année les E.P.I. impliqueront les élèves de 6e, CM2 et CM1 dans son application le vendredi matin.

Quel thème les E.P.I. développent-ils ?

Dans la première version des E.P.I., les thèmes listés par l’Education Nationale étaient les seuls que les établissements pouvaient traiter. C’est ainsi que nous avions travaillé sur la santé en début d’année, puis sur l’art avec L’homme qui marche de Giacometti en fin d’année. Cette année la réforme est assouplie. Le thème est libre et la seule obligation est de traiter un E.P.I. durant le cycle.
Albert le Grand a fait le choix de traiter un EPI par niveau et d’impliquer l’ensemble des professeurs dans le projet. Le thème choisi cette année est l’exploration. Ce thème est volontairement assez large puisqu’il s’étend de l’explorateur au sens historique à l’exploration scientifique.

Comment se déroulent les E.P.I. ?

Pour les élèves ce projet s’étend sur plusieurs mois.
Depuis janvier, chaque classe a une tirelire attribuée pour récolter des pièces de puzzles auprès des professeurs.
Ces pièces réunies permettront aux élèves de reconstituer une carte au trésor, durant la semaine banalisée des E.P.I. qui aura lieu du 28 mai au 1e juin.
[Rappel : Durant la semaine banalisée les élèves viennent en classe sur les heures définies par leur planning, mais ils n’ont pas cours puisqu’ils seront encadrés par leurs professeurs pour leur projet.]
Le lundi de la semaine banalisée, la reconstitution de la carte permettra aux élèves de se confronter aux énigmes données par les différentes disciplines. Une fois toutes les énigmes résolues, les élèves seront en mesure de récupérer et d’ouvrir le coffre qui leur est destiné, pour y découvrir leur trésor.
Le mardi de la semaine banalisée, les élèves choisiront des camarades pour travailler sur le projet qui leur sera présenté. Leur travail se poursuivra jusqu’au jeudi soir, puis le vendredi matin, les élèves mettront à l’épreuve leur projet avec l’aide des 6e, CM2 et CM1. S’en suivra, le vendredi après-midi, un oral qui leur permettra de revenir sur leurs démarches, sur leurs choix, et de réfléchir sur les éventuelles améliorations possibles avec le recul que la pratique leur a permis de prendre.

Comment les E.P.I. seront-ils évalués ?

Les E.P.I. seront évalués par l’oral du vendredi après-midi de la semaine banalisée. Pour ce faire, l’établissement constituera des jurys de professeurs et de personnels, qui noteront des groupes selon une grille de compétences définies collégialement. Pour les 3e, la note comptera pour le brevet 2018.